CABINET D'AVOCATS BROQUET : Contactez-nous au 01 42 86 87 46|divorce@avocat-broquet.fr

Aide juridictionnelle pour un divorce

/, avocat/Aide juridictionnelle pour un divorce

Aide juridictionnelle pour un divorce

L’aide juridictionnelle est attribuée aux personnes disposant de faibles revenus et leur permet de pouvoir se voir pris en charge à hauteur d’un certain niveau les honoraires d’avocat et frais de justice (huissier de justice, experts, etc.). Ils peuvent voir leurs frais pris intégralement en charge en cas d’aide juridictionnelle totale ou partiellement en cas d’aide juridictionnelle partielle. Les conditions de ressources définies pour l’attribution de cette aide sont définies chaque année par circulaire. 

L’aide juridictionnelle : principe

L’aide juridictionnelle permet aux personnes disposant de faibles revenus, de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par l’État des honoraires et frais de justice dans le cadre d’une procédure.

L’aide juridictionnelle prend ainsi en charge les frais d’avocat, mais aussi d’huissier, d’expert, etc.

L’aide juridictionnelle est fixée par rapport à vos ressources.

Vous pouvez ainsi disposer d’une aide juridictionnelle totale : dans ce cas, l’Etat prendra en totalité la charge de votre procédure.

Si vos ressources sont plus importantes, vous pouvez disposer d’une aide juridictionnelle partielle : dans ce cas, l’Etat prendra en charge une partie des frais de procédure.

L’aide juridictionnelle : Qui peut en bénéficier ?

L’aide juridictionnelle peut être accordée si deux conditions sont réunies :

–      Une condition de nationalité et de résidence ;

–      Une condition de ressources.

Aide juridictionnelle, condition de nationalité et de résidence

L’aide juridictionnelle peut vous être accordée si vous êtes :

  • de nationalité française ;
  • citoyen de l’Union européenne ;
  • ou résident régulier et habituel en France.

Dans certains cas de figure, la condition de résidence n’est pas demandée. Tel est le cas notamment si on est :

  • mineur ;
  • témoin assisté ;
  • inculpé ;
  • prévenu.

Aide juridictionnelle et conditions de ressources

L’aide juridictionnelle n’est accordée que si vos ressources mensuelles (moyenne des ressources de l’année civile précédente) sont inférieures à un certain plafond.

Pour l’année 2011, les conditions de ressources étaient fixés à :

  • 929 € pour l’aide juridictionnelle totale,
  • 1.393 € pour l’aide juridictionnelle partielle.

Ce montant est majoré en fonction du nombre de personnes à charge (conjoint, concubin, descendants ou ascendants) de :

  • 167 € pour les 2 premières personnes à charge,
  • 106 € pour les personnes suivantes.

Les prestations familiales et certaines prestations sociales n’entrent pas dans le calcul des revenus.

Petite illustration :

Une mère de 4 enfants souhaite demander le divorce.

Elle dispose d’un salaire moyen mensuel de 1.450 €. Peut-elle bénéficier de l’aide juridictionnelle :

L’aide juridictionnelle partielle commence à 1.393 €.

Comme elle a 4 enfants, elle bénéficie d’une majoration de :

167+167+106+106 = 546 €

Son revenu moyen mensuel doit donc être inférieur à : 1.393 + 546 = 1.939 €.

Son salaire moyen mensuel étant de 1.393 €, elle peut donc bénéficier de l’aide juridictionnelle.

Peut-elle bénéficier de l’aide juridictionnelle totale ?

En appliquant le même principe, elle doit donc disposer d’un revenu moyen mensuel inférieur à :

929 + 167+167+106+106 = 1.475 €

Son salaire étant de 1.393 €, elle peut donc demander à bénéficier de l’aide juridictionnelle totale.

Sont dispensés d’apporter de justificatifs de ressources :

Dans le cas où vous ne répondriez pas à l’un de ces critères, il est néanmoins possible d’obtenir l’aide juridictionnelle à titre exceptionnel compte tenu de l’objet du litige ou des charges que vont engendrer le procès.

Aide juridictionnelle : Comment la demander ?

Pour demander l’aide juridictionnelle, il est nécessaire de remplir un dossier d’aide juridictionnelle et de le déposer devant la juridiction compétente.

Le dossier d’aide juridictionnelle

Vous devez dans un premier temps récupérer un dossier d’aide juridictionnelle (formulaire Cerfa n°12467*01 d’aide juridictionnelle)

Vous devez ensuite remplir le formulaire d’aide juridictionnelle et l’accompagner des pièces justificatives demandées.

La demande d’aide juridictionnelle : Où la déposer ?

La demande d’aide juridictionnelle doit être déposée au bureau d’aide juridictionnelle du tribunal de grande instance (TGI) de votre domicile sauf si l’affaire doit être portée devant l’une des juridictions figurant dans le tableau ci–dessous :

Juridiction en charge de votre dossier Bureau d’aide juridictionnelle (BAJ) où la demande d’aide juridictionnelle doit être déposé
Tribunal civil, pénal ou administratif, Cour d’appel ou cour administrative d’appel Tribunal de grande instance où se trouve la juridiction,
Conseil d’État ou Tribunal des conflits Conseil d’État
Cour de cassation Cour de cassation
CNDA CNDA
Si l’affaire est déjà engagée dans une autre ville Bureau d’aide juridictionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de l’endroit où l’affaire est traitée.

Les effets de l’aide juridictionnelle lorsqu’elle est accordée

Conséquences de l’Aide juridictionnelle totale

En cas d’aide juridictionnelle totale, aucun frais n’est à verser : le bénéficiaire est exonéré des droits de plaidoirie et timbre fiscal de 35 €.

Les avocats sont rémunérés de façon forfaitaire en fonction d’un barème réévalué chaque année.

Conséquences de l’Aide juridictionnelle partielle

En cas d’aide juridictionnelle partielle, l’État prend en charge une partie de la rémunération de l’avocat qui varie selon vos ressources et le taux de l’aide partielle qui vous a été accordée.

Vous ne touchez en fait qu’un pourcentage de l’aide juridictionnelle totale, et non un pourcentage de vos dépenses réelles.

La part prise en charge par l’État en fonction des ressources pour l’année 2011 est de :

Ressources mensuelles comprises entre

Part prise en charge par l’aide juridictionnelle

930 € et 971 € 85%
972 € et 1.024 € 70%
1.025 € et 1.098 € 55%
1.099 €   et 1.182 € 40%
1.183 € et 1.288 € 25%
1.289 €   et 1.393 € 15%

Les autres frais afférents aux instances, procédures ou actes pour lesquels l’aide juridictionnelle partielle a été accordée (frais d’expertise, d’enquête sociale, droit d’enregistrement, etc.) sont pris en charge par l’État dans leur totalité.

Seuls restent à votre charge :

  • la tarification en vigueur pour les actes de notaire, d’huissiers… qui ne peut en tout état de cause dépasser 929 € pour l’année 2013,
  • la convention d’honoraires librement négociée avec l’avocat.

Vous pouvez bénéficier de l’aide juridictionnelle et souhaitez engager une procédure de divorce amiable (divorce par consentement mutuel), notre Cabinet d’avocats accepte de prendre en charge les dossiers à l’aide juridictionnelle totale ou partielle.

[contact-form-7 id= »876″ title= »FORMULAIRE DIVORCE »]
2017-03-31T15:25:27+00:00 Mots-clés : |

À propos de l'auteur :