CABINET D'AVOCATS BROQUET : Contactez-nous au 01 42 86 87 46|divorce@avocat-broquet.fr

Le médiateur familial

Le médiateur familial 2017-08-16T14:39:44+00:00
Un médiateur familial peut être désigné dès l'audience de conciliation où comparaissent les époux pour tenter de régler à l'amiable les conflits opposant les époux, notamment concernant leurs enfants. Le médiateur familial doit posséder un diplôme d'Etat attestant les compétences nécessaires lui permettant d'intervenir auprès du couple.

En France, la médiation familiale ou pénale, est assurée principalement par le secteur associatif. Certains tribunaux proposent un service de médiation au sein du tribunal. La médiation n’est cependant pas gratuite et les époux ne sont pas toujours prêts à en assumer le coût, ce qui freine son expansion.

Le médiateur est un tiers par rapport aux intervenants habituels de la procédure de divorce : ce n’est ni un juge ni un avocat. Il n’a pas la même mission qu’un enquêteur social ou un médecin expert.

Il n’est pas en charge de la procédure de divorce, qui reste du ressort du juge. Il peut seulement aider à en régler les conséquences, en tâchant de rechercher des solutions adaptées à chaque situation familiale. Ainsi, il pourra aider à rapprocher des conjoints en opposition sur la question du montant de la pension alimentaire pour l’enfant ou sur l’organisation des droits de visite et d’hébergement.

L’intérêt de cette mesure consiste dans le fait que le couple en litige n’est plus seulement passif, mais qu’il est motivé pour rechercher un élément de solution à son conflit.

En cas d’appel à la médiation, le juge aux affaires familiales sursoit à statuer le temps de la médiation, quitte à ce que les parties reviennent devant lui pour ces questions si aucune solution à l’amiable n’a pu être trouvée avec le médiateur. Si un accord est trouvé, le juge va l’homologuer, c’est-à-dire l’intégrer dans son jugement en lui donnant la même valeur qu’une décision de justice.

Si vous décidez de sauter le pas, n’hésitez pas à faire appel à nos services. Si vous souhaitez vous lancer dans une procédure de divorce par consentement mutuel judiciaire, ou reprendre une procédure en cours, nous sommes bien entendu disposés à vous accompagner. Pour en savoir plus et nous contacter remplissez le formulaire ci-dessous ou appelez-nous au 01 42 86 87 46.

MON DEVIS SANS ENGAGEMENT

  • enlèvement d'enfant emmené à l'étranger

Enlèvement international de votre enfant : Réagissez rapidement !

17 août 2017|0 Comments

En matière d'enlèvement international d'enfant, on est régulièrement confronté à la question des lenteurs de la voie diplomatique. De même, il n'est pas rare que des juridictions se déclarent compétentes en faveur de leur

Divorce/enfants : Les droits de visite des grands-parents et autres personnes de la famille

20 janvier 2012|0 Comments

Dans certains cas, le divorce fragilise la position des grands-parents. Pourtant la loi prévoit que l’enfant a le droit d’entretenir des relations avec ses grands parents sauf si cela est contraire à son intérêt. Si

La pension alimentaire de l’enfant majeur

20 janvier 2012|0 Comments

En principe, la pension alimentaire est due jusqu’à la fin des études de l’enfant et l’obtention d’un emploi rémunéré non occasionnel. La majorité de l’enfant n’éteint donc pas l’obligation de versement de la pension puisque

L’allocation de soutien familial (ASF)

19 janvier 2012|0 Comments

L’allocation de soutien familial est versée par la caisse d’allocation familiale au parent ayant seul la charge effective et permanente d’un enfant. Cela est le cas lorsque : L’autre parent ne peut pas faire face à

Qu’est ce que la non représentation d’enfant ?

16 janvier 2012|0 Comments

La non représentation d’enfant est un délit sévèrement puni par la loi. Cette infraction consiste dans le fait de refuser de présenter un enfant mineur à une personne qui, en vertu d’une décision de justice,

Dans quelles circonstances le juge aux affaires familiales peut-il être saisi après le divorce ?

15 janvier 2012|0 Comments

Le juge aux affaires familiales se prononce sur le divorce des époux et sur ses conséquences, c'est-à-dire sur les mesures désormais applicables aux ex époux et aux enfants. Lorsqu’un conflit naît après le divorce, les