CABINET D'AVOCATS BROQUET : Contactez-nous au 01 42 86 87 46|divorce@avocat-broquet.fr

Protéger vos enfants

Protéger vos enfants 2017-03-31T15:24:29+00:00

Protéger vos enfants et les préparer à votre futur divorce est particulièrement important. Actuellement plus qu’auparavant, les enfants risquent de ressentir le divorce de leurs parents. En effet, la jeunesse des enfants n’est plus considérée par les parents comme un obstacle à leur séparation : le divorce s’est banalisé sur ce plan.

Le nombre d’enfants concernés par une séparation est dès lors de plus en plus important chaque jour.

 

Protéger les enfants car un divorce est toujours un facteur de souffrance pour eux

 

Ils souffrent nécessairement du divorce de leurs parents… Il faut malheureusement l’accepter : En cas de divorce, ils subissent la situation sans avoir la capacité de la surmonter, et ils ont besoin d’extérioriser leurs impressions. Comprenez dès lors qu’ils puissent pleurer ou bien bouder sans qu’il n’y ait de réelle explication à leur changement brutal de comportement.

Il est important de leur expliquer que  bien que rien de ce qui arrive n’est de leur faute – ils peuvent avoir l’impression être responsable de votre séparation, vous les aimerez toujours aussi fort.

 

Protéger les enfants des conflits qui peuvent résulter de votre procédure de divorce ou de ses suites

Avant toute chose, ne les prenez pas à parti : ils sont déjà écartelés entre leurs deux parents, et agités par d’émotions contraires sur lesquels ils ont des difficultés à mettre des mots.

Si de votre côté ou celui de votre conjoint, des mots très durs s’échappent, il est important, une fois que la tension est retombée, de leur expliquer que vous ne pensiez pas les propos que vous avez exprimées à l’encontre de votre conjoint.

Même si les parent tentent la plupart du temps de mettre les enfants à l’écart des conflits, ceux-ci vont se retrouver au milieu d’une situation sur laquelle ils n’ont aucune emprise. Même dans la meilleure des situations – un divorce par consentement mutuel se déroulant dans de bonnes conditions – la séparation des parents est perçue comme un désastre qui marquera inéluctablement et profondément la psyché des enfants.

Que penser donc des retombées d’un divorce conflictuel ou d’un parent qui n’arrive pas à dépasser ses émotions agressives envers son conjoint et s’oppose de manière inconditionnelle au droit de visite et d’hébergement ou bien de non-paiement de pension alimentaire pour les enfants.

On note pareillement que la place de l’enfant va être critique quand l’un de ses parents a constitué une nouvelle famille avec quelqu’un d’autre. Le parent va par fois avoir à faire la part des choses entre ses enfants et ceux de son nouveau conjoint, circonstance qui peut être vécue de façon terriblement douloureuse.

 

Préserver le contact dans l’intérêt des enfants

 

Même si votre ex-conjoint et vous êtes fâchés, n’oubliez pas que les informations doivent circuler correctement entre vos deux foyers pour leur bien être et l’équilibre de vos enfants qui doivent passer avant tout. Il est donc important que des événements comme la maladie des enfants, les fêtes organisées dans le milieu scolaire ou extrascolaire, Noël, les fêtes et anniversaires soient des moments privilégiés de réunion…

Autant adopter une posture conciliante dans ce genre de situation, vos enfants apprécieront d’autant plus les efforts que vous faites en ce sens.

Maintenir le contact est une attitude positive.

 

Vous protéger pour protéger vos enfants

Si la rupture finit par vous dépasser, n’hésitez jamais à consulter un psychiatre (psychologue, psychiatre, psychothérapeute de couple), pour vous exprimer et ainsi vous aider à tenir le coup.

De même, si vous sentez que la séparation a un lourd impact sur les enfants, il est parfois intéressant de consulter un pédopsychiatre, surtout si l’enfant est en bas âge.

La désunion des parents est toujours vécue comme une épreuve par les enfants . Le recours à un tiers s’avère parfois primordiale pour rétablir les communications entre les parents et les enfants. L’importance de l’échange avec les enfants a été mis en relief par les psychologues : dès lors que les parents ont l’objectif de divorce, il serait souhaitable que ces derniers en parlent avec leurs enfants de manière à aider ceux-ci à mieux comprendre la situation.

La blessure en résultant et leur malaise pourraient s’atténuer si les parents essayaient d’ expliquer qu’ils continueront même séparés à agir en tant que parents.

MON DEVIS SANS ENGAGEMENT